Portail Xyloforest    
 Français English
Plateau technique Xylobiotech : biotechnologies forestières
ArbreBois

LRSV

Le Laboratoire de Recherche en Sciences Végétales (LRSV) est une Unité Mixte de Recherches (UMR) de l'Université Paul Sabatier (UPS) et du CNRS (UMR 5546 UPS/CNRS, http://www.lrsv.ups-tlse.fr/). Il est dirigé par Elisabeth Jamet (Directrice) et Christophe Roux (Directeur adjoint) et comporte 59 personnels statutaires (10 chercheurs CNRS et 24 enseignants-chercheurs UPS), 25 ingénieurs, techniciens et administratifs et environ 30 personnels non permanents (Masters, Doctorants, Post-Doctorants, ingénieurs). Six équipes de recherche et 12 services d'appui à la recherche le composent.

Les recherches portant sur le développement des plantes visent à comprendre la dynamique de la paroi cellulaire et la formation du bois. Celles portant sur leur adaptation à l'environnement concernent : l'identification de certains signaux (réponses aux stress froid et sècheresse, attaques de microorganismes pathogènes, accueil de champignons symbiotiques) ; les étapes de reconnaissance de ces signaux via des récepteurs ; le routage intracellulaire de l'information (signalisation calcique et autres seconds messagers, protéines de transduction) ; et la régulation transcriptionnelle des gènes.

L'Eucalyptus est le feuillu le plus planté dans le monde pour la production de biomasse ligneuse utilisée à des fins industrielles. C'est aussi le deuxième arbre forestier dont le génome a été séquencé grâce à l'impulsion du consortium international EUCAGEN (www.ieugc.up.ac.za/) dont nous faisons partie depuis sa création en 2003.

Notre équipe a une expertise reconnue en génomique fonctionnelle de l'Eucalyptus par des techniques de transcriptomique et de transformation génétique de l'Eucalyptus. Nous avons ainsi contribué à augmenter très significativement les ressources publiques en créant une base de données de plus de 30,000 ESTs http://www.polebio.scsv.ups-tlse.fr.... Nos résultats majeurs concernent la régulation transcriptionnelle de la formation du bois (via les facteurs Myb) et de la réponse aux contraintes climatiques (voie CBF). En complément, un nouvel axe d'étude est développé sur le contrôle par l'environnement de la production de biomasse ligneuse.

En collaboration avec les sélectionneurs et des partenaires industriels, nous développons également des stratégies d'amélioration génétique de l'espèce (recherche de marqueurs moléculaires) pour l'optimisation de la production de biomasse ligneuse (qualité du bois et tolérance au gel).

Mots clés
Eucalyptus ; adaptation aux conditions environnementales ; biomasse lignocellulosique ; formation du bois ; xylogenèse ; paroi lignifiée ; biocarburants ; pâte à papier ; stress abiotiques ; froid ; sécheresse ; régulation transcriptionnelle ; transcriptome ; lignines ; CBF ; MYB.

Dr J Grima-Pettenati, Prof Ch Teulieres (Equipe Génomique fonctionnelle de l'Eucalyptus; http://www.lrsv.ups-tlse.fr/?-Genomique-fonctionnelle-de-l-&lang=fr)

Voir le site de LRSV

HAUT